La sophrologie

Avez-vous une fois entendu parler du sophrologue ? Etes-vous tentés par le métier qu’il exerce ? Loin d’être une science connue de tous, la sophrologie est l’un des moyens par excellence du mieux-être. Elle constitue également une source d’emploi pour tous ceux qui possèdent les qualifications conséquentes. Focus sur l’essentiel à retenir sur cette science et ses différentes techniques, le métier et les rôles du sophrologue.

Que comprendre par la sophrologie ?

La sophrologie est une méthode de découverte et de développement de soi visant à dominer les mauvaises sensations et les malaises. Elle se base sur l’utilisation des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit. Elle est une thérapie utilisée par de nombreux sportifs ou artistes dans le but de gérer le trac avant un spectacle par exemple. La sophrologie est également une méthode exclusivement verbale qui combine un ensemble de techniques agissant à la fois sur le corps et sur le mental. Elle peut être enseignée par des spécialistes du domaine appelés sophrologues qui n’apportent que des soins de support.

sophrologue

Quel est le rôle d’un sophrologue ?

Le sophrologue est chargé d’accompagner ses clients vers une parfaite harmonie physique et psychique. Pour ce faire, il leur propose des moyens de préparation mentale pour tenir devant divers événements qu’importe leur nature. Il aide aussi à la gestion des problématiques du quotidien. Sa profession lui permet d’accompagner une personne qui combat une addition ou les effets secondaires d’un traitement médical telle la gestion d’une douleur.

Quelles sont les techniques de la sophrologie ?

Les techniques de la sophrologie sont regroupées en deux ensembles. Il s’agit des techniques de relaxation dynamiques et des techniques spécifiques.

Les techniques de relaxation dynamiques

Plus privilégiées en groupe, elles sont pratiquées debout ou assises sur une chaise et durent une heure en moyenne. Elles constituent l’un des piliers de la sophrologie et regroupent trois cycles de plusieurs degrés dont les résultats sont observés sur le long terme. Le premier cycle se base sur le Zen japonais, le yoga et le bouddhisme. Il vise à agir sur votre conscience corporelle en travaillant la perception et la sensation de votre corps dans ses mouvements externes.

Le deuxième cycle de son côté a pour objectif de percevoir l’énergie présente dans votre corps en tant que siège de votre conscience. Enfin, le troisième cycle cherche à renforcer vos valeurs humaines telles que la dignité ou la liberté. Les 3 premiers degrés se présentent comme suit :

Relaxation dynamique du degré 1

Elle est associée à la concentration et regroupe un ensemble de stimulations corporelles réalisées debout tout en maintenant vos yeux fermés. Elle s’inspire d’une variante du yoga indien et se fait très souvent de façon synchronisée avec la respiration. Le but est de renforcer votre schéma corporel par le biais de perceptions sur votre corps. Il s’agit principalement de son tonus et sa représentation dans l’espace. Associé au présent, ce degré demeure le fondement de tout le travail sophrologique.

Relaxation dynamique du degré 2

Pratiquée, assis sur une chaise, elle tire ses inspirations des méditations du bouddhisme. En le pratiquant, vous apprenez à établir un lien entre votre perception de vous-mêmes et celle de votre environnement. Son principe requiert une attention concernant les informations corporelles et les stimulations couplées à la respiration. Ajouté à cela, une qualité de présence aux phénomènes psychiques. L’objectif est d’atteindre une image de soi plus juste si possible et une meilleure adaptation à votre environnement. Associé aux techniques futures, le deuxième degré est utilisé pour se préparer aux changements.

Relaxation dynamique du degré 3

Elle a pour objectif d’intégrer parfaitement votre corps et votre esprit. S’inspirant de la « méditation Zazen », elle est pratiquée dans une posture spécifique dite active ou anatomique. Sa pratique vous apprend à méditer avec votre corps. Une marche de méditation inspirée de « la marche kin-hin japonaise » associée à la respiration va avec ce degré. Ce dernier est basé sur les techniques spécifiques indexant certains de vos souvenirs.

Les techniques spécifiques

Encore appelées sophronisations, elles existent en grand nombre et leur choix se fait en fonction de l’apprenant. Elles se pratiquent lors de courtes séances qui durent entre 10 et 20 minutes et visent l’immédiat, le court et le moyen terme selon les besoins. Elles incluent l’évocation de souvenirs agréables, la préparation positive à un événement et la concentration sur un stimulus interne. La sophrologie est donc une médecine douce très importante pour l’homme.