La naturopathie

En cas de maladie, il existe plusieurs types de thérapies auxquelles vous pouvez faire recours en dehors de la médecine moderne. La naturopathie est une approche de bien-être adulée dont le concept repose essentiellement sur les produits naturels. Si vous souhaitez y prendre part ou mieux, faire carrière et devenir naturopathe, il est important de bien vous renseigner pour mieux appréhender cette nouvelle aventure. Que savoir du métier de naturopathe ? Quelle formation pour devenir thérapeute de naturopathie ? Quelles sont les spécialisations d’un naturopathe ?

Le naturopathe : qui est-ce ?

Le naturopathe est un professionnel qui étudie la vie et le parcours d’un individu afin de déceler l’origine de son mal. Son élément, c’est la nature. Il va y puiser les ressources indispensables pour assurer le bien-être des uns et des autres. Il part des éléments quotidiens comme l’hygiène alimentaire, les activités physiques ou encore de l’environnement professionnel de la personne afin de construire un avis sur le mal qui la ronge.

naturopathie

Un naturopathe fait partie de la médecine douce et est considéré comme une thérapie pour accompagner les traitements de la médecine conventionnelle. C’est un spécialiste qui pose généralement des questions et en prend note un peu comme le psychologue. À la différence de celui-ci, il ne va pas chercher à déceler un éventuel problème psychique, mais à vous apporter des solutions naturelles pour traiter vos douleurs physiques ou émotionnelles. Ses principaux soins de support sont :

  • la phytothérapie,
  • l’hydrologie,
  • la kinésiologie,
  • le magnétisme,
  • la bio kinésie.

Le naturopathe ne guérit, ni ne diagnostique. Ce thérapeute travaille en collaboration avec les médecins généralistes ou spécialistes en donnant des conseils. Il doit avoir une force de vulgarisation et une attitude posée pour aider les personnes qui demandent son aide.

Quelle formation pour devenir naturopathe ?

Le métier de naturopathe n’est pas encore classé parmi les métiers officiels même si les pionniers sanitaires s’y attellent. Pour l’instant, vous pouvez opter pour une formation de deux ans après le baccalauréat pour devenir conseiller naturopathe. Inscrivez-vous au Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole d’Hyères, par exemple, pour détenir cette certification. D’autres instituts comme l’Académie de Vitalopathie ou l’Institut Euro nature agréés par la Fédération française de Naturopathie sont autorisés à proposer des formations pour ce métier. Celle-ci peut durer entre 1 à 3 ans et se déroule en présentiel comme à distance.

Outre cela, tous les autres professionnels de la santé (médecins, infirmiers, kinésithérapeute, etc.) peuvent suivre des formations pour se spécialiser dans la naturopathie. Lors de votre parcours, vous étudierez des matières comme :

  • l’iridologie,
  • la sophrologie,
  • les massages,
  • la revitalisation,
  • l’anatomie,
  • l’aromathérapie et bien d’autres.

Les études pour devenir naturopathe durent 1400 heures d’enseignement.

Évolution de carrière et salaire d’un naturopathe

Il n’existe pas de spécialités issues de la naturopathie. Après sa formation, ce thérapeute peut décider de devenir collaborateur avec un cabinet de santé en s’installant en son sein. Étant un travailleur libéral, il peut aussi choisir d’ouvrir son cabinet indépendant. Pour cela, il doit élire son statut juridique (microentreprise, EIRL, EURL, SASU) afin d’être reconnu auprès du Centre de Formation des Entreprises. Après avoir repéré son local, il peut s’installer et commencer à recevoir les patients qui sont réorientés vers lui.

Son tarif honoraire tourne autour de 50 à 200 €. Son salaire varie dès lors en fonction du nombre de consultations faites. Si vous êtes novices, il est recommandé de faire des stages ou de travailler dans les hôpitaux pour prendre vos marques et accroître votre notoriété dans le domaine.

Journée-type d’un naturopathe

Un naturopathe passe en moyenne 30 à 45 minutes avec son client pour une consultation. Il établit le dialogue avec celui-ci afin d’établir son bilan de vitalité. Ce sont généralement des questions d’ordre personnel ayant trait au mode de vie. Pour aboutir à un bilan de terrain, il réalise des examens sur la morphologie, l’iridologie et pulsologie. Ensuite, il met en place un programme d’hygiène vitale pour accompagner son patient. Il fait des recommandations pour que ce dernier ait un quotidien plus sain : exercices, repos en plein air, proposition de menu équilibré, relaxation en fonction du résultat de bilan. Pour assurer le suivi du traitement, il peut convier le client à plusieurs autres consultations. Notez que le naturopathe ne délivre pas d’ordonnance.

Les qualités requises pour devenir naturopathe

Un naturopathe se doit d’être avenant et susciter de la confiance. Il doit être également persuasif et convaincant. En effet, l’absence d’ordonnance ou de traitement comme en médecine peut faire douter les consultants. Il doit pouvoir exercer une influence positive sur la psychologie de dernier pour provoquer son bien-être. Avoir de la patience et une grande capacité d’écoute l’aide à rebondir ou savoir d’avance la thérapie adaptée. S’il doit avoir une approche spirituelle, il doit également disposer les prérequis en psychologie pour cerner la personnalité des personnes qui viennent en consultation.